top of page
  • Photo du rédacteurÉcrire Conseil

« Madame, est-ce que c’est vrai que vous êtes enceinte ? »



Journée cross du collège, à l’époque où j’étais prof. Les élèves s’encouragent, le collègue d’histoire-géo met l’ambiance au micro, la prof de sport vit sa meilleure vie, bref, tout se passe bien.

Et là, alors qu’on était tranquillement en train de marcher vers les vestiaires, Alexandre, 4eB, me sort ça.


(Alors il se trouve que non, je n’étais pas du tout enceinte, et que non, je n’avais même pas grossi. Et à l’époque, comme je ne l’avais pas encore été, enceinte, j’avais encore un ventre tout plat – petite pensée émue pour sa disparition – pas du tout confondable avec un ventre de femme enceinte)


« Madame, est-ce que c’est vrai que vous êtes enceinte ? »

Elle est géniale, cette phrase.

Il y a du respect dans le « madame » et le vouvoiement, de la spontanéité dans la question posée sans louvoiement, du suspens avec la révélation de l’adjectif final.

Mais le meilleur, c’est ce « est-ce que » + « c’est vrai que » : la répétition de l’interrogation crée une insistance qui nous fait comprendre qu’il a vraiment très, très envie de savoir ; l’expression « c’est vrai que » suggère, implicitement, que les élèves ont dû débattre pendant des heures pour savoir si j’étais enceinte ou non, avant qu’il y en ait un qui ose venir me poser la question.


Analyser cette phrase, c’est se rendre compte de sa complexité, de son pouvoir d’évocation.

C’est pouvoir, ensuite, réutiliser les procédés observés pour modeler son style et améliorer sa technique.

Et dans tout ça, le travail de l’écriture de l’oral, c’est pas si simple.


Parce que l’oral, justement, c’est oral.

Oui oui.

Et que sa transcription à l’écrit n’est pas aisée.


De quoi aurait eu l’air mon élève si, sous prétexte d’utiliser un style plus « écrit » pour vous raconter cette histoire, j’avais modifié sa phrase en quelque chose de considéré comme plus « correct » ?

« Madame, est-il vrai que vous êtes enceinte ? »

« Est-ce vrai que vous êtes enceinte ? »

« Je souhaiterais vérifier auprès de vous si l’information selon laquelle vous seriez enceinte est exacte. »

« Madame, je me suis laissé entendre dire que vous êtes présentement dans l’attente d’un heureux évènement : cette information est-elle véridique ? » 


Nan mais franchement.


Tous les niveaux de langue ont leur place dans nos écrits.

Ne pas les bannir... mais les maitriser tous.

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page